Accompagnement des personnes en fin de vie

Pour apporter un peu :

  • d’humanité,
  • de soutien,
  • un autre regard sur la fin de vie.

Pour signifier la solidarité de la société vis à vis d’un de ses membres fragilisé par la maladie grave, le grand âge, ou la fin de vie.

Pour rétablir un lien social et montrer ainsi que la personne est vivante et donc digne de toute notre attention.

Des bénévoles, formés à l’accompagnement, proposent aux malades et à leurs proches : une présence, un temps d’écoute ou de silence, dans la confidentialité et le respect total de la personne, dans la complémentarité avec les soignants et les professionnels, et le respect du rôle de chacun.

Cet accompagnement est proposé dans les hôpitaux, les  maisons de retraite, ou au domicile (lieux d'intervention)

Voir les statistiques de nos interventions en 2016

Statistiques
Vidéo de la SFAP sur l'accompagnement